MENU
Kit de transformation velo tricycle
Velo ecran pour animation artistique

28 février 2017 Com (0) Vues: 4563 Prototypes

Si Tron roulait à vélo…

Velo du futur Cyclotron

…ce serait sans doute avec ce vélo furtif ! Un engin qui semble tout droit sorti du futur… et pourtant !
Proposé lors d’une campagne de financement participatif, The Cyclotron bike pourrait arriver en cours d’année sur nos routes.
Hors normes, ce prototype se résume par ses concepteurs en cinq mots : connecté, intelligent, sans moyeux, à boîte de vitesses et en fibres de carbone. Le vélo le plus avancé et polyvalent du monde selon l’équipe… Rien que ça !

Commençons dans le désordre par son cadre : en carbone donc, il est constitué de fibres utilisées dans l’aéronautique et d’un cœur en nid d’abeille. Une structure sandwich qui lui assure légèreté (moins de 12kg pour chacune des versions) et rigidité.
De l’aéronautique, il emprunte aussi le style, rappelant des avions de chasse furtifs tels le F117… Le cadre aérodynamique de cette bicyclette, disponible en trois tailles et ajustable en deux positions (sport et confort), intègre tous les composants nécessaires à son fonctionnement. Freins et transmission sont ainsi invisibles, autant que les moyeux !

Velo furtif comme avion de chasse F117

Des roues impressionnantes sur plusieurs points : parce que ce que vous voyez n’est pas le pneu, mais le garde-boue. Celui-ci englobe quasi totalement le pneu qui se trouve être plein. Pas de risque d’être éclaboussé ni de crever ! Mais l’avantage de ces roues évidées réside surtout dans le concept USM (Utility Slot Modules) : des modules qui s’intercalent à l’intérieur des roues ! Un panier à course, un siège enfant voire deux, voici les idées prototypées à l’heure actuelle et l’entreprise souhaite mettre en avant celles de la communauté créée autour du Cyclotron bike pour développer de nouveaux modules… Avis aux makers !

Innovation de roue sans moyeu

Qu’en est-il de la boîte de vitesses ? Pour pousser le concept jusqu’au bout, l’équipe du Cyclotron bike a en effet opté pour une transmission moderne dont une version électronique. Changement de rapport en 0,2s, entretien réduit, 12 ou 18 vitesses le tout visible sur le tableau de bord futuriste de ce vélo furtif…

Tableau de bord de smartbike

…qui n’est autre que votre smartphone fonctionnant avec l’application Cyclo dédiée. Intelligent et connecté, ce prototype l’est en effet puisqu’il apprendra de vos habitudes et vous proposera des suggestions de vitesses à passer ou les passera automatiquement avec la E-Gear. Grâce à sa multitude de capteurs, il appellera automatiquement les secours en cas de chute, traquera votre monture si volée et affichera, bien sûr, les informations plus classiques (vitesses, altitude, calories…).

Enfin, et comme vous aurez pu le constater dans cette vidéo, ce vélo furtif high tech éclaire la nuit… Et ce, automatiquement (pratique à l’approche d’un tunnel). Phare avant, feu arrière mais aussi roues lumineuses pour être visible de côté et même « couloir virtuel » avec deux trainées rouges de part et d’autre du vélo. Une monture discrète de jour mais bien visible pour les riders noctambules ! Enfin, discrète… cela dépendra de vos goûts. Vous pourrez en effet personnaliser le cadre par des stickers dont vous pourrez définir le graphisme. A vous de choisir entre le full black de Batman ou l’extravagance du Joker…

Que dire pour conclure ? Que l’on peut utiliser tous les superlatifs pour ce Cyclotron bike ! Outre son esthétique incroyable, il redéfinit le vélo sur de nombreux points : cadre à géométrie variable, éclairage intelligent, garde-boue et porte-bagages « invisibles », modulable, personnalisable, connecté, à l’entretien quasi nul… Véritable ORNI (Objet Roulant Non Identifié), il a nécessité trois années de développement et plus de 15 brevets d’une équipe pluridisciplinaire qui laisse également la place à la co-création en faisant participer le public à son élaboration. Une manière de répondre aux besoins de chacun plus pointue encore afin de ne pas apporter LA solution toute faite qui, au final, ne plaira à personne.

Il y a trois réponses possibles à une pièce de design – oui, non, et WOW! Wow est la réaction que vous devez rechercher. Paul Rand, graphiste

Et justement, à qui plaira ce sculpture monolithique roulante ? On n’a encore pas trouver de réelle solution antivol… Réponse en juin 2017, date à laquelle les backers de la campagne de crowdfunding devraient recevoir leur vélo furtif. Annoncé entre 1599 et 2999€ pour la version la plus huppée, il n’est finalement pas si cher (tout est relatif) dans sa globalité (vélo, application).
Reste que l’on peut trouver aussi pratique pour bien moins cher, le style en moins (article à suivre sur ce sujet !).
Avec le budget, seriez-vous prêt à passer du côté obscur du vélo ?

,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *