MENU
Velo et Design sur smartphone

15 septembre 2015 Com (13) Vues: 10481 Prototypes

Ce vélo utilise la technologie… d’un train high tech

CarboFibreTec Velocite bicycle

Maglev, ça vous dit quelque chose ?
Il s’agit d’un train à sustentation magnétique, c’est à dire qu’il se déplace comme en lévitation, sans toucher les rails.
Rassurez-vous, il n’est pas question de vélo volant ici, mais d’utiliser cette technologie pour transmettre le courant électrique à la roue arrière ! Plus fort encore, c’est cette même roue qui est motrice : aucun moteur ni dans le moyeu, ni dans le vélo.

Velo a phare integre

Baptisée Smartwheel, ce rotor dispose d’aimants sur sa périphérie qui transmettent le courant au stator, intégré dans le tube de selle (la batterie étant elle dissimulée dans le tube diagonal). Ne pesant « que » 2kg, cette roue est si intelligente qu’elle communique pression du pneu, vitesse et autres informations à une application smartphone grâce à un capteur intégré…

Maglev technology bike

Ainsi équipé, ce Vélocité serait capable d’accélérations plus promptes encore que les VAE classiques, et pourrait atteindre les 100km/h grâce à son moteur de 500W dont la batterie peut récupérer l’énergie du freinage (80km d’autonomie). Un ensemble high tech au sein d’un cadre carbone (qui ne parasite pas le flux magnétique) lui permettant de contenir son poids à 14kg, matériau lui offrant également des possibilités stylistiques : chacun se fera son avis quant à l’esthétique de cette monture.

Velo electrique 500w en carbone

Ce prototype signé de l’entreprise allemande CarboFibreTec transfert de manière très abouti la technologie de transmission de courant sans contact dans le domaine des vélos électriques : à première vue, qui pourrait croire que le Vélocité en est un ?
Reste à savoir si une telle démonstration se développera à grande échelle dans les années qui viennent…
Plus d’images ici… et à noter que le principe de transmission magnétique pour vélo n’est pas si nouveau…

, ,

13 commentaires
  1. Le moteur est dans le moyeux ou est-ce que la roue elle-même est le rotor avec une section de cadre comme stator ? En tout cas j’aime beaucoup cette simplification radicale !

  2. Johann dit :

    « … et un moteur dans le moyeu. » 😉

  3. Nan, d’abord parce que la taille du moyeu me semble trop faible pour contenir un moteur – c’est un moyeu de taille standard, et ensuite parce que http://www.carbofibretec.de/images/download/Pressemitteilung_Lightweight_Technologieprojekt_Velocite_engl.pdf dit « wheel rim engine » ce qui signifie que c’est comme je le soupçonne la jante elle-même qui est motrice, ce qui représente une innovation radicale !

  4. Et wow – des capteurs et un transmetteur ANT+ pour surveiller la roue et notamment la pression des pneus : « Micro sensor system directly inside the inner core of the wheel, able to collect various data, store it and/or send it to a corresponding ANT+ smartphone application. Data like tire pressure, temperature at brake flange, speed and lots of other usefull information » http://www.carbofibretec.de/images/download/Pressemitteilung_Lightweight_Smartwheel_engl.pdf

  5. Johann dit :

    Je ne me suis pas méfié quand j’ai vu le moyeu, qui semble aussi large qu’un Rohloff. Avec une telle technologie, on aurait pu penser que… mais effectivement, je n’ai pas tilté sur le fait que la roue elle-même puisse être motrice… et en ce cas c’est encore plus impressionnant. Je corrige, merci !

  6. Le moteur formé par l’ensemble jante/cadre c’est tellement beau que je ne m’en remet toujours pas… Une idée des brevets qui couvrent ce truc ?

  7. Isak Noka dit :

    Enfin quelque chose de bon !
    Encore un effort dans le poids du rotor et la batterie ont peut arriver à 12kilos
    Reste à voir le prix sans quoi sera difficile d’envahir les routes ..
    J’ai bonne espoir , chapeau à nos amis Allemand …

  8. SMAC dit :

    Attention, ils sont capable de mettre un logiciel dans le moyeu pour annoncer des vitesses plus importante que ce que le bike peut endurer…

  9. Johann dit :

    @Jean-Marc
    Aucune. Peut-être une recherche à faire sur le sujet.

  10. Johann dit :

    @Isak
    Oui, merci à Jean Marc de m’avoir fait relire leurs documents car cette Smartwheel et le vélo dans son ensemble sont une réelle innovation. A voir quand une telle technique pourrait être accessible au grand public…

  11. Silicium dit :

    Des aimants sur la jante !
    Extraordinaire système pour récupérer les clous qui traînent sur la chaussée (qui vont coincer le système)
    Pour qu’un moteur ai un bon rendement, l’entrefer (espace entre les aimants et les bobines) doit être très faible, ça va être difficile à réaliser ici. Encore un système destiné à récupérer des sous auprès d’investisseurs gogos…

  12. Johann dit :

    Vous avez pourtant la preuve en image que c’est possible, la seule difficulté (relevée par un abonné sur Twitter) étant un éventuel voile de la roue qui viendrait sans doute parasiter la transmission.

  13. […] Un vélo haute technologie (Plus d’infos…) […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *