MENU
Bike tyre pressure control

9 janvier 2014 Com (7) Vues: 3593 Concept bikes

GBJO bicycle : le vélo pour paraplégique

Concept de velo pour handicape par Vincent Dauphin

GBJO, velo pour paraplegique

Velo pour tous

Il est rare que je m’implique personnellement sur ce blog, mais tout ce qui touche au handicap me tient à cœur notamment depuis mon engagement dans l’association Handiriders Assos. Voici donc le concept GBJO, projet d’études de Vincent Dauphin, Romain Bouvier et Christian Cruz en collaboration avec l’ancien présentateur sportif Gérard Berliet, Bernard Cazenave (président de l’association Aquitaine Destination) et l’athlète handisport multiple champion du monde Joël Jeannot (d’où le nom GBJo). Du beau monde pour réfléchir sur comment adapter un vélo pour les personnes paraplégiques de manière discrète, c’est à dire sans surexposer ce handicap. La transmission est à main comme sur les handbikes classiques. C’est à l’arrière que les différences s’affichent : un siège au style affirmé qui remplace la selle pour un meilleur maintien, et surtout des roulettes rétractables. Une fois l’inertie dépassée, elle se replient automatiquement, devenant presque invisibles, et se déploient lorsque la vitesse diminue. La sécurité est donc bien présente quand le look « tricycle » du handbike se dissipe. Assurément une belle idée. Qu’en dites-vous ?

7 commentaires
  1. La rétractation est déclenchée purement mécaniquement par la vitesse de rotation de la roue ou électriquement ? Il faut avoir confiance dans son déploiement – j’aurai du mal avec un mécanisme compliqué…

  2. Johann dit :

    Excellente question.

  3. Nicolas P. dit :

    Très intéressant. C’est un domaine où il y a, en effet, beaucoup à faire. Ici, on sort clairement du handbike classique, on remet les personnes hanicapées à hauteur des autres, c’est vraiment positif. Et puis, le rayon de braquage des handbikes actuels est catastrophique. La géométrie proposée ici résoud ce problème. Bref, je vois que du bon 😉
    Je m’intérroge juste quant à la position du biker : le siège me parait vraiment penché vers l’avant. Or, si je ne me trompe pas, selon le niveau de la lésion médulaire, les paraplégiques peuvent ne plus avoir d’abdos. Comment seraient-ils donc retenus dans ce siège ? A la seule force de leurs bras ?

  4. Johann dit :

    « les paraplégiques peuvent ne plus avoir d’abdos. » ou plutôt, ceux-ci ne sont plus assez développés pour assurer pleinement leur fonction de maintien du buste. Il ne semble en effet pas y avoir de ceinture ou d’autre type de maintien : le cycliste pédale donc en force et en appui, entraînant tout le haut du corps. Cela peut sembler problématique…

  5. […] un vélo pour les personnes paraplégiques  […]

  6. […] Il est rare que je m'implique personnellement sur ce blog, mais tout ce qui touche au handicap me tient à cœur notamment depuis mon engagement dans l'association Handiriders Assos. Voici donc le co…  […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *