MENU
Grand-bi moderne
Concept bike avec cardan

21 janvier 2016 Com (2) Vues: 5095 Solutions urbaines

Ces racks à vélo se cachent quand ils ne sont pas utilisés

Potelet rack a velo

Rack a velo lumineux retractable

Hide and seek Mole bike rack

Voilà une excellente idée…
Hé oui, les parkings à vélos sont problématiques dans l’espace urbain : qu’ils aient leur propre surface ou soient implantés sur le trottoir, ils prennent de la place, utilisés ou non. Certains tentent alors quelques concepts hybrides
C’est un peu le cas de ce projet Mole : ces tubes sont en effet un mélange de rack à vélo et de potelet… mais surtout, ils sont escamotables ! Vides, on ne les remarque que grâce à une plaque de sol de couleur verte, éclairage indiquant leur disponibilité.
Ainsi discrets, ils ne gâchent pas le paysage ni ne gênent les usagers. Mais lorsque vous en avez besoin, ils sortent de terre. Une reconnaissance digitale permet de bloquer / débloquer par la suite la roue du vélo, le rack devenant alors rouge.

Imaginé par You Song Young, Park Soyoung, Hong Sung Min et Hong Se Won, ce concept serait sans doute difficile à mettre en œuvre et onéreux pour la municipalité (bien que prévu pour une certaine autonomie grâce à un panneau solaire).
Toutefois, il a le mérite de repenser une des contraintes majeures des parkings à vélo de manière astucieuse…

,

2 commentaires
  1. djails dit :

    On pourrait qualifier ça de nul quand même. et pour plusieurs raisons
    D’abord, ça ne permet absolument pas de ranger un vélo de manière sécurisé au mieux on ne retrouve que la roue, ensuite pourquoi une fixation de vélo devrait discrète, un peu comme si le cycliste était une gène dans la cité qu’il conviendrait de rendre le moins visible possible.
    Le design ce ne doit pas à mon sens être du gadget, mais un objet utile.

  2. Johann dit :

    Il n’y a rien de gadget ici : les trottoirs sont à l’origine pensés… pour trotter, pour les piétons donc. Et, c’est un fait, les appuis-vélos prennent de la place, surtout quand ils sont inutilisés, d’où ce concept (ou celui-ci).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *