MENU
Roue de velo a suspension interne
Marquage des nids de poule a velo

13 octobre 2016 Com (1) Vues: 2734 Prototypes

Statorlink, un VTTAE surprenant !

VTT electrique de fabrication artisanale francaise

Impressionnant n’est-ce pas ?
Conçu et fabriqué par Max Daniel Lauret, fan de la page Facebook de Vélo et Design, voici le VTT électrique tout suspendu Statorlink. Fruit d’une enfance passée à bricoler des vélos à partir de morceaux de cadres et de 13 ans à travailler dans un magasin de motos, il est le croisement entre un chopper, une moto cross, un scooter et un VTT. Rien que ça !

Cadre de velo de fabrication artisanale

Persuadé dès son plus jeune âge que les « vélos du futur » auraient des suspensions mais les trouvant trop lourds une fois adulte, il essaya des VTTAE. Casse de rayons, mauvais fonctionnement du bras oscillant, le moyeu dans la roue arrière sur un tout suspendu générait selon lui plus d’inconvénients que d’avantages. Il se mit alors à la planche à dessin avec ce cahier des charges : délocaliser le moyeu dans le cadre, articuler le bras oscillant autour de l’axe du moteur pour annuler l’effet de pompage (kick back) et intégrer un dérailleur avant pour insérer deux plateaux fixés au moteur.

VTT electrique innovant Statorlink

Résultat, ce cadre acier au cadre massif… dont toutes les parties proviennent de récupération ! Et il en est également ainsi du moteur, provenant d’un VTC. Qui l’aurait cru ? Un vélo au style très original tant dans les courbes de son cadre que par l’intégration du moteur et à la finition superbe qui donne envie d’être enfourché ! Si les masses du Statorlink sont recentrées, il n’est pas un foudre de guerre selon son concepteur, faute au poids de l’ensemble (36kg !) et au moteur d’ancienne génération.
La suspension quant à elle est bien indépendante du pédalage tout en étant linéaire. Objectif atteint donc !

Interrogé sur une potentielle commercialisation du Startorlink, son créateur ne dit pas non… Des modifications seraient évidemment à apporter (cadre plus léger, moteur moderne et transmission simplifiée) mais rien qui ne puisse rebuter Max Daniel, auteur de nombreux autres engins tout comme… de portails. Un véritable talent de la soudure aimerait bien avoir votre avis sur sa création qui lui a demandé 9 mois de réalisation, et sur d’autres visibles sur sa page Facebook.
Et si vous êtes à la Réunion, profitez-en pour le rencontrer !

,

Un commentaire
  1. nicole dit :

    Cela a l’air vraiment intéressant, mais pas vraiment très confortable !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *