MENU
Gif de velo design
Velo de route a recuperation de energie

7 juillet 2016 Com (3) Vues: 2462 Matériel / Équipement

La lumineuse potence Lumineer

Potence de velo a lumiere integree

Que la lumière soit… de la potence !
Hé oui, on pourrait se demander pourquoi personne n’y a pensé plus tôt : son capot visant droit devant, pourquoi ne pas l’équiper d’une lumière ? Une solution simple et esthétique qui évite d’oublier ses lumières, ou de se les faire voler…
Et cette solution, on la doit au concepteur du casque en carton Kranium. La potence Lumineer consiste en un modèle en aluminium de finition noire ou chromée, et intégrant un éclairage LED associé à des piles plates.

Lumineer lighting stem

Différents modes d’éclairage sont proposés. Pour l’allumer, il suffit d’appuyer !

Lancé en crowdfunding, ce sympathique projet a eu droit à de nombreuses critiques de la part du public dont celles publiées dans cet article de Core77 : la principale concernait le changement de piles, qui obligeait à (dé)visser le capot de la potence et à effectuer les réglages de position de son cintre régulièrement. Pas vraiment pratique !

Une évolution a donc été apportée en cours de campagne, Lumineer délaissant les piles pour une batterie rechargeable (3.6V-2500mAh) en micro USB, la puissance de sa LED passant en outre de 45 à 300 lumen… Restent quelques griefs, et pas des moindres. En effet, une seule longueur de potence est proposée : elle ne conviendra donc pas à tout le monde. De même que l’inclinaison du faisceau lumineux… réglable selon que l’on visse plus ou moins les deux vis du capot ! Un réglage de 15° possible selon son concepteur sans mettre en péril la sécurité du cycliste. A voir.
Un projet qui a donc été conçu à la va-vite mais qui a su s’améliorer face aux critiques des potentiels clients. Qu’en dites-vous ?

3 commentaires
  1. Jeremy lirola dit :

    J’en pense que cette idée pourrait être reprise, plus intelligemment : Plutôt que de concevoir une potence entière, mieux vaudrait réfléchir à développer la partie lampe, à visser sur une potence existante, en développant des ouvertures laissant passant 2 ou 4 vis, selon les modèles. Cela permettrait à chaque cycliste de conserver son angulation d’origine, et d’intégrer une lampe fixe dans leur potence.
    La difficulté serait évidement de trouver des ouvertures convenant au maximum de potences, donnant forcément lieu à plusieurs modèles, mais la conception de la lampe resterait identique selon les modèles ou seul l’entrave varierait.

  2. Jeremy lirola dit :

    Je voulais dire entraxe et pas « entrave »

  3. Johann dit :

    Héhé, c’est prévu pour ma part… A suivre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *