MENU
Rayvolt bike design
Parapluie velo Under-cover

27 février 2019 Com (2) Vues: 5447 Secrets de fabrication

Comment fabrique t’on un cadre ExoGrid Holland Cycles ?



ExoGrid, késaco ?
Utilisée sur certains vélos haut de gamme, cette technologie combine le titane et le carbone sur un même tube de cadre.
Celui-ci est découpé au laser selon des formes voulues par le fabricant, et complété par un tube de carbone moulé à l’intérieur. Un tel ensemble se veut ainsi plus léger qu’un tube de métal seul, et mélange les propriétés d’élasticité et de dynamisme du titane avec la rigidité du carbone, tout en apportant un style original au vélo.
Après un premier cadre réalisé dans le noble métal en 1992, c’est en 2004 que Bill, fondateur de Holland Cycles (basé à… San Diego) développa cette technologie qui vous est présentée dans ce clip.

2 commentaires
  1. Will dit :

    C’est joli mais ça me semble surtout être une prise de tête incroyable par rapport au gain éventuel (et le prix doit être en conséquence).
    « Un tel ensemble se veut ainsi plus léger qu’un tube de métal seul, et mélange les propriétés d’élasticité et de dynamisme du titane avec la rigidité du carbone ». Je ne suis pas ingé en matériaux mais je n’y crois pas trop. Le carbone c’est sensé être simplement rigide non ? Donc là le titane autour de l’alu aura simplement la rigidité du carbone, il perdra son élasticité.
    Ce que fait Caminade (jonctions en carbone moulé et tubes en titane) me semble plus cohérent, on aura la flexibilité des tubes dans des jonctions rigides (jonctions rigides quelle que soit leur matière), et la version avec tubes carbone quand on veut un vélo vraiment rigide.

  2. Johann dit :

    Comme vous, je ne suis pas ingénieur en matériaux, je m’en remets donc aux dires d’Holland Cycles faute d’analyse scientifique. Sachez en revanche que la façon de traiter le carbone a évolué, par les tissus, la façon de les placer, la résine… Aujourd’hui on est capable d’obtenir différents degrés de souplesse avec ce matériau (certains anciens VTT utilisaient justement la souplesse de la fibre comme pivot de suspension).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *