MENU

6 mai 2013 Com (14) Vues: 2318 Matériel / Équipement

[PROJET] Améliorer la visibilité des cyclistes

Blink3
 

 
Luminelo bike jacket
 

 

 
RydeSafe1
Voici un florilège de solutions diverses pour améliorer la visibilité du cycliste sur la route, ce notamment par rapport aux automobilistes (certaines ayant d’ailleurs été étudiées dans ce blog).
Il y a quelques temps, je vous demandais un peu d’aide pour un projet nécessitant de l’électronique… Vous me voyez venir. Ce projet a pour but d’améliorer lui aussi la visibilité des cyclistes, et s’inspire de ces solutions. Mais… tout n’est pas si simple.

En effet, et comme l’évoquait Alex dans son commentaire, le point important à soulever (chez nous…) tiendrait plutôt de la pédagogie : non, tous les cyclistes ne font pas n’importe quoi sur la route, oui cyclistes nous devons avoir un comportement irréprochable. Je doute toutefois qu’un dispositif matériel puisse faire évoluer les consciences, et c’est pourquoi je m’en remets à vous, ce afin d’avoir votre avis sur la question.

Qu’est ce qui selon vous améliore non seulement la visibilité des cyclistes, mais surtout la communication avec les automobilistes ? Car c’est finalement ça le sujet : faire comprendre facilement ses intentions (tourner, freiner, etc). Est-ce l’un des équipements présentés plus haut ? La combinaison de plusieurs ? Un autre ? Aucun !
J’attends vos commentaires, ici, sur Facebook et/ou Twitter… A vos claviers ! Merci d’avance !
(PS Cliquez sur le titre pour accéder aux commentaires)

,

14 commentaires
  1. Alex Chauvin dit :

    Tout ce qui va permettre de rendre le cycliste moins vulnérable sera intéressant. Les éclairages sur le vélo sont indispensables, notamment un éclairage puissant à l’avant permettant aux personnes de nous voir sur l’avant (croisement, piétons sur piste cyclable, voiture sortant de sa place de parking), on peut y ajouter un peu de passif sous forme d’autocollants et réflecteurs.

    Personnellement j’aime bien le projet de casque DORA, qui semble assez abouti et surtout reprend des codes bien connus de tous les usagers de la route, en revanche, encore un truc à mettre sur le cintre et à voir éventuellement disparaître, mais on pourrait un jour voir ce genre de produit directement intégré dans les trigers ou cocottes de frein. Dans la même veine le Blink n’est pas aussi abouti à mon sens, il utilise de nouveau codes qui ne seront peut-être pas explicite, en revanche la commande directement sur l’outil est sympa si ce n’est pratique, faut y penser à se taper sur l’oreille avant de tourner 🙂

    Le sac à dos Seil hype j’ai déjà donné mon avis mitigé, pour les gants, l’idée et le principe d’usage sont intéressants, mais les petits gants en laine pour l’hiver, faut pas rouler trop vite ni trop humide. Dès lors que cela touche le confort, c’est tout de suite plus difficile à faire adopter.

    // Alex

  2. Johann dit :

    Merci encore Alex ! Ton point de vue est intéressant sur la notion de codes, qui permet en effet d’appréhender le vélo comme tout autre véhicule (j’ai du mal à discerner les différences que tu vois entre les feux de Dora et de Blink en revanche ?). Je note également la simplicité d’utilisation et l’ergonomie : faire en sorte qu’un tel outil soit le plus intuitif possible !

  3. salut, pour ma part j’aime beaucoup le concept de Revolights avec le système de feux intégré aux roues. Il semble qu’en terme de visibilité c’est le plus efficace (360°) et éclairage optimal pour le cyclo qui voit mieux. De plus c’est raccord avec n’importe quel type de vélo, du fixie à la randonneuse. Ceci m’amène à la réflexion suivante : je pense que tout système non intégré au vélo lui-même est voué à être moins adopté par les usagers. Surtout en France. En effet, casque gants, manchettes, sac à dos contraignent l’usager à porter ces accessoires. Et on sait tous que le pourcentage de gens qui portent un casque -en ville surtout- est très limité. Et en mode route ou rando on a moins voire pas besoin de système pour signaler freinage et changement de direction. Pour le sac à dos, de plus en plus de cyclos optent pour la sacoche multifonctions -c’est mon cas- et quand je suis en rando, le port d’un sac sur le dos est réservé à l’eau (camelback). Pour les gants, Alex a fait très justement remarquer que les gants en laine, sont bien pour une fenêtre méteo finalement assez réduite. Par contre, le signal du bras tendu pour tourner est un code assez bien intégré dans les usages ce qui peut aller dans le sens d’un système couplé / renforcé par éclairage ; mais n’est pas redondant et finalement n’apporte pas bien plus? Et ici cela rejoint le système qu’il faut manipuler -au casque par exemple- et qui oblige le cyclo à lâcher son guidon et ça en situation d’urgence ou de fort trafic dans lequel le cyclo veut tourner, et potentiellement doive freiner car manoeuvre de pilotage est de mon point de vue potentiellement dangereux. Je reviens au système en lui-même avec les codes. Feu blanc sur l’avant, feu rouge sur l’arrière. orange pour des clignos. C’est quasi universel et je pense qu’il faut garder ce système de codes. aussi à quel point il faut se calquer sur les systèmes motorisés? Est-ce qu’un contacteur sur les poignées de freins qui ferait s’allumer le feu AR au freinage – plus intensément quand celui est allumé parce qu’il fait nuit- serait pertinent et efficace? Est-ce qu’un système de commandes clignos serait pertinent et ergonomique? Moi qui suis un usager quasi exclusif des deux roues -motorisés ou non- depuis plus de 20 ans cela ne me poserait pas de problème. Mais qu’en est-il des gens non habitués aux commodos d’une moto ou d’un scooter? Car là on en arrive à un ensemble complexe avec : vitesses + freins + lumières. Cela impliquerait un apprentissage et là on touche à un autre problème, celui du vélo qui devient un véhicule de moins en moins accessible par une technicité de pilotage qui n’est pas à la portée de tous. A commencer par les plus jeunes. De plus, il me semble que tout système qui se complexifie implique plusieurs choses : des sources d’énergies (batteries, dynamos), du faisceau électrique et des supports physiques. ce qui ajoute du poids et du bordel sur le vélo. Je ne suis pas certain que les vélos urbains de plus en plus en vogue (single speed p. ex.) qui recherchent la simplicité, la légèreté et le caractère épuré au max soient bien enclins à charger ainsi -tant en poids que visuellement- leur bécane. Pareil pour un vélo de rando : on cherche à réduire au max les masses inutiles. Et que dire de la très grande majorité des vélos que j’appelle « d’étudiants » -c-à-d- modèles restaurés ou pas de cadres 60’s/70’s voient un intérêt à équiper leur clou d’un système qui coutera plus cher que leur vélo. Lequel dort souvent dehors ce qui augmentera le potentiel de vol ou de vandalisme. La problématique semble inextricable. Et pourtant je suis certain qu’avec le talent d’un Johann, il y a des solutions… Tu trouveras l’ami! 😉

  4. Johann dit :

    Merci pour ton témoignage. Je vais faire plus court que ton paragraphe : la technique n’est pas un problème, tout d’abord. Contrairement à ce que tu évoques, et pour en avoir parlé avec deux entreprises de conception en électronique, cela pourrait être peu encombrant et léger.

    Ensuite, et comme indiqué dans ma réponse à Alex plus haut, je cherche justement à créer un système le plus intuitif possible. Je n’ai pas dit vouloir équiper le vélo par ailleurs, mais le cycliste, car plus visible que sur le vélo… et je pense évidemment aux utilisateurs de vélos en libre service qui bien souvent ne portent pas de casque. Enfin, un tel dispositif ne se limite pas à nous, Français !

    Il faut savoir que selon le Code de la route, l’on doit tendre le bras pour indiquer sa direction. Pas toujours évident selon les conditions (route abîmée, glissante, en pente, luminosité faible) ou le cycliste. Un tel système pourrait donc venir en complément pour la circulation urbaine.

    L’idéal étant un concept sécuritaire qui se fasse oublier, utilisable par tous simplement et abordable.

  5. JoMonDesign dit :

    J’aime beaucoup le concept du sac cela permet de garder le contrôle sur le vélo et évite de lever le bras pour indiquer qu’on tourne. Cool!

  6. Johann dit :

    En effet, je trouve ce point important également. Outre la route qui ne le permet pas toujours, certains cyclistes avouent avoir du mal à le faire, de même que les enfants.

  7. Comme le cycliste du bas, j’ai garni mon cadre de bandes réfléchissantes. La principale menace est l’automobile – donc une menace forcément porteuse d’éclairages puissants… La bande réfléchissante est donc très bien adaptée.

  8. […] Voici un florilège de solutions diverses pour améliorer la visibilité du cycliste sur la route, ce notamment par rapport aux automobilistes (certaines ayant d’ailleurs été étudiées dans ce blog).  […]

  9. […] son support d’antivol, facilement accessibles. Reste à connaître la capacité du Kuzu. La visibilité reste fondamentale pour le cycliste, un tel accessoire y participe […]

  10. Erwan Piriou dit :

    Bonjour
    Les projets proposés me semblent très pertinents, mais il est vrai que la multiplication des accessoires ne facilite pas les choses. Je suis d’ailleurs à la recherche de bandes réfléchissantes les plus efficaces possible pour mon vélo, un Yuba Mundo, qui est un vélo cargo, c’est à dire qui sert à transporter des personnes (en l’occurrence mes enfants, 7 et 10 ans). Ceci dit, je suis très intéressé par ce système de casque, mais dans une approche un peu différente : je suis en train de réfléchir à un système de gyrophare orange(il paraît que la couleur bleue est réservée), que je fixerais soit sur le vélo au bout d’une percher, soit carrément sur mon casque. Le but étant d’attirer l’attention des autres usagers de la route, qui ont un peu trop tendance à considérer le cycliste comme une entité transparente, voire à écarter de la route parce qu’il prendrait trop de place.
    Je recherche aussi un système qui permettrait de transformer mon vélo en arbre de noël, avec un système à led, qui le ferait clignoter sous toutes les coutures. Si vous avez des suggestions concernant ces trois points (bandes réfléchissantes, gyrophare et leds) je suis preneur!
    Merci!!

  11. Johann dit :

    Est-ce une blague ?

  12. Erwan Piriou dit :

    Non, ce n’est pas du tout une blaque. Je suis tout à fait sérieux, vu que tous les jours j’emmène mes enfants à l’école en passant sur des routes ultra fréquentées par des voitures, camions et scooters (Entre Saint Denis 93 et Paris, en passant notamment par la porte de la Chapelle, nœud d’embouteillages quotidiens). Je conçois que le gyrophare paraisse un peu excessif, mais finalement au regard de la sécurité de mes enfants ainsi que de la mienne, on dit que le ridicule ne tue pas, alors qu’un pare choc…. Pour un aperçu du vélo, vous pouvez vous rendre sur cette page : http://yubabikes.com/bikes/mundo/

  13. Johann dit :

    En ce qui concerne les bandes réfléchissantes, j’ai trouvé ceci : http://www.halobelt.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *