MENU
Page Facebook velo design
Monowheel Ben Wilson fun bike

25 avril 2013 Com (0) Vues: 1581 Dossiers / Interviews

[ITW] Anick-Marie, participante au Sun Trip 2013

Anick-Marie, participante au Sun Trip 2013, course a velo solaire
Vélo et Design : Anick-Marie, peux-tu te présenter en quelques mots ?

Anick-Marie : Têtue, prudente, audacieuse, rêveuse, séductrice, intello, geek, voyageuse, aventurière, excentrique, anxieuse, fonceuse, interdépendante, alternative, auto-stoppeuse, touriste, anthropocurieuse, polyglotte, xénomane et… cycliste ! Avec vingt-cinq mots, on fait un peu le tour…
Je viens d’un petit archipel du Québec, j’ai la trentaine un peu timide, les cheveux roses, je suis auteur pour Lonely Planet France et je me passionne pour le voyage alternatif. Je m’intéresse aux processus plutôt qu’aux finalités.

Parcours du Sun Trip 2013, voyage a velo solaire

The Sun Trip, c’est quoi ?

Une idée formidable de rassembler quelques aventuriers pour fabriquer des vélos solaires diversifiés et pédaler de la France au Kazakhstan. En plus de s’assurer une diversité de participants tant au niveau des âges que des expériences, ce rallye suscite des innovations technologiques, des collaborations, du dépassement de soi, des passions…
Le départ se fait le 15 juin 2013 depuis l’Institut National de l’Énergie Solaire au Bourget-du-Lac en Savoie, dans le cadre de la 5e édition du Solar Event. L’itinéraire est libre jusqu’à l’unique checkpoint obligatoire, Sotchi en Russie, puis tous rallient Astana, la capitale du Kazakhstan. Outre l’aspect rallye, il y a deux concours facultatifs : la course au temps 100 % solaire et le défi eBaroudeur du blogueur, auquel je participe avec SunTrotteuse.ca !

Pourquoi tenter cette folle aventure ?

On a chacun nos raisons – convictions écologiques, geekitude, quête d’aventure, dépassement sportif… Pour ma part, j’ai été séduite par le côté alternatif du vélo solaire – oser penser différemment la mobilité active pour trouver un compromis qui fasse du vélo un moyen de transport bien avant d’être un sport élitiste.
L’an dernier, j’ai développé une toux chronique asthmatiforme des suites d’une série de bronchites. Je n’avais jamais vécu de problème de santé chronique, et ça a été pour moi un déclencheur majeur : je devais être en forme maintenant et plus que jamais je ne l’avais été auparavant. Il n’est jamais trop tard, n’est-ce pas ? La toux est disparue entièrement il y a trois mois, après m’avoir collé aux bronches pendant quatorze mois. Nous ne savons pas ce qui l’a causée ni si elle risque de revenir. Raison de plus pour pédaler !

Prototype de velo solaire

Comment te prépares-tu au Sun Trip ?

Il y a énormément d’aspects à prévoir : la construction du vélo, l’aspect électronique, la logistique, la préparation physique, le financement… J’ai rassemblé des gens qui souhaitaient soutenir le projet ou du moins l’appuyaient. J’ai trouvé quelques partenaires, dont Cycles Union qui me fait un vélo cargo de type Long John, semblable au Bullitt mais en chromoly. Puis, j’ai noué un partenariat avec des étudiants finissant en Techniques de Génie Électrique au Collège de Maisonneuve (équivalent du BTS), qui s’occupent de la partie électrique. Pour l’entraînement, c’est mon talon d’Achille, mais j’ai commencé en salle cet hiver et je continue sur mon autre vélo depuis que la neige a fondu. L’entraînement doit être complet puisque l’aventure est diversifiée – ça ne se passe pas que dans les mollets ! Pour le financement, j’ai recherché des sponsors et en ai déniché quelques-uns, surtout en matériaux et services, et puis je complémente avec une campagne de financement participatif et par mes finances personnelles. Il y a aussi une grosse dimension de communication : écrire sur le blog, envoyer des communiqués de presse, divulguer un budget remis à jour, faire des photos, des vidéos, etc. Enfin, au niveau logistique, il faut coordonner les bénévoles et les tâches, et surtout s’assurer que le vélo se rendra bien à la ligne de départ, accompagné de sa conductrice et d’un passeport comprenant les bons visas !

Velo solaire electrique

Tu vas donc rouler sur un vélo « solaire » : peux-tu nous donner des informations à ce sujet (adaptation, fabrication, tests, …) ?

J’ai fait le choix de partir avec un vélo un peu spécial, mais qui me donne la chance d’avoir un véhicule tout de long, sans remorque, utilisant deux roues seulement. L’espace de chargement à l’avant me donne un endroit où poser ma batterie et mes panneaux solaires, lesquels seront superposés. Lorsque je serai en mouvement, un seul panneau de 100 W sera exposé, puis lors des pauses en milieu de journée, le deuxième panneau sera déployé pour permettre une charge optimale durant cette période d’ensoleillement.
Nous avons choisi un moteur de type roue 36V, le Magic Pie 3 de Golden Motors, installé sur la roue avant – de 20″. De cette façon, on s’évite de toucher à la roue arrière où se passe la propulsion et on obtient deux roues motrices, tout en gardant l’ensemble des composantes électroniques à l’avant du vélo.
La fabrication du vélo lui-même a pris un peu de retard, mais en gros, il nous reste à y adapter la boîte en bois, à fabriquer un boîtier pour la batterie, à monter les cadres des panneaux solaires sur le dessus, à tester et à roder le tout. Nous venons de recevoir les chargeurs solaires hier ! Notre roue arrière sera montée cette semaine, une roue plus résistante (36 rayons) avec un moyeu interne (Sturmey Archer) et une jante à œillets doubles. Le couple moteur/batterie a déjà été testé par les techniciens, comme on peut le voir sur la vidéo suivante :

Il paraît que ton projet est publié sur une plateforme de financement participatif ?

Ouiiiiiii ! Et ça fonctionne assez bien ! Il faut dire que nous avons été très raisonnables dans nos attentes et assez coordonnés dans notre diffusion. Notre budget total avoisinant les 18 000 $ (13500 €), nous visons 4000 $ à travers le financement participatif (crowdfunding), mais puisque sur ce type de plateforme les objectifs de financement non atteints ne sont pas reversés, nous avons choisi un minimum plus conservateur, soit 3000 $.
Nous avons déjà atteint notre minimum, mais il ne faut pas se reposer là-dessus – nous avons encore besoin d’aide, de faire connaître le projet et d’obtenir des soutiens, aussi minimes soient-ils. Nous espérons maintenant attirer les soutiens des passionnés, des curieux et des gens qui cherchent de l’inspiration pour leurs projets et leurs rêves, car j’en ai à revendre !
La vidéo donne un petit aperçu de ce que l’on fait
Il y a beaucoup d’informations sur le projet, notamment un budget détaillé sur notre page projet de la plateforme Ulule.

Financement participatif de SunTrotteuse par Ulule

Pour conclure : veux-tu dire quelque chose aux lecteurs de Vélo et Design ?

Les participants au rallye Sun Trip pourront être suivis avec des balises GPS en temps réel. Le rallye se veut un événement récurrent aux deux ans – peut-être rêverez-vous de participer au prochain ? Si oui, faites-moi signe, puisque pour le moment, je suis l’une des pionnières, à me jeter dans la gueule du loup pour vous inspirer et apprendre, apprendre !

Une sacrée expérience à vivre, qui débute le 15 juin prochain pour se terminer à la mi-août pour 35 aventuriers un peu fous ! Mais aussi une expérience technologique avec ces vélos solaires : comment vont se comporter ces engins avec tant de kilomètres ? Ce sera à suivre sur Twitter, et sur la page Facebook d’Anick-Marie alias Suntrotteuse !
On lui souhaite bonne chance !

,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *